Palim.biz !

To content | To menu | To search

[✑] Ink(s) & Painting

Textes et images - Texts and images

Entries feed - Comments feed

Saturday 25 November 2017

Restauration


La mise en garde avait pris un coup de vieux... / The warning sign had aged a lot...

laurier3.JPG

Une nouvelle fois, la preuve est faite que l'Art est le meilleur moyen de faire passer un message ! / Once more time we have proof that Art is the better way to spread the word!

laurier2.JPG


laurier.JPG

N.B. : Le tonneau de laurier en arrière-plan a été réalisé par Topiaire de Rien. Toute ressemblance avec Marge Simpson est purement forfuite.

N.B. : The laurel barrel in the background has been performed by Topiary Thmia. Any resemblance to Marge Simpson is purely coincidental.




A5.png

Thursday 1 June 2017

Flash Painting


Temps de réalisation (temps de séchage non compris)
Achievement time (drying time excluded)

Chrono_flash_paint.JPG

Double_vue_-_Large___Plage.png


Estran vu depuis la plage... / Foreshore seen from the beach...

Vue_depuis_la_plage.png

Estran vu du large... / Foreshore seen from the open sea...

Vue_depuis_le_large.png



A5.png

Monday 19 September 2016

1001 shades of Soma



Aldous Huxley avait cru l'imaginer, notre propre Meilleur des Mondes l'a fait !
Aldous Huxley thought he had imagined it, our own Brave New World have done it !

Soma_0.png

tild.png

Soma "entrée de gamme" (également appelés soma pour les pauvres)
Basic Soma (also called soma for the poor)

Soma_1.png

Soma_2.png

tild.png

Soma "classe moyenne" (pour ceux qui croient en avoir les moyens)
"Middle class" Soma (for those who believe have the means)

Soma_3.png

Soma_4.png

tild.png


Soma multi-fonctions (le Top de la modernité)
Multi-purposes Soma (the top of modernity)

Soma_5.png





A5.png

Thursday 7 May 2015

Calomnie



Comme disait Francis Bacon (le philosophe et non le peintre ou l’ingénieur) : "Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose"...

As said Francis Bacon (the philosopher and not the artist nor the engineer) : "Calumniate, calumniate; there will always be something which sticks."...


Calomnie.gif



Calomnie_3.png

A5.png

Wednesday 25 March 2015

Childhood Memories #2 - United Colors



United_Colors.png


A5.png

Childhood Memories #1 - Oeil de Dieu



Oeil_de_Dieu.png


A5.png

Friday 3 October 2014

Corne d'ébriété - Cornuebrieta


Miracle pour certains, malédiction pour d'autres : la bière qui se remplit toujours.
Miracle for some, curse for others: beer which is always filled.


bieredabondance.gif


A5.png

Tuesday 23 September 2014

In Memory of the last summer #2


En ce jour d'automne, Palim produisit un instantané de ses sensations estivales.
On the first autumnal day, Palim produced a snapshot of his summer feelings.


In_Memory_of_Last_summer__2.png


Cliquez pour agrandir. / Click for enlarge.


Toile (25x30cm) et peinture acrylique. / Canvas (9.84x11.81 in) & acrylic.


A5.png

Thursday 17 July 2014

Postcard


Palim_is_back_.jpg

I'll coming soon! From where I am, with love.
Je suis bientôt de retour ! Bon baisers de là où je suis.

Cliquez pour agrandir. / Click for enlarge.

tild.png

Numéric collage created from this "haïku" image
Collage numérique créé à partir de cette image "haïku".

A5.png

Thursday 30 August 2012

Gueule cassée

te_tepoe_me.gif

Contrats multimédia ou rasoirs BIC...
Nos vies ont pour modèle ces plastiques technologiques.
Une simple coupure, on jette, on résilie.
Triste refus de la cicatrice, triste refus de l’authentique,
Pour ne vouloir présenter
Qu’un visage de jeune premier.
Montagnes plates, plages sans sable,
Tout est lisse, sans relief.
Et gare à celui qui discuterait les critères du Vrai Beau.
Les bistouris s’imposent aux corps dans notre époque en toc,
Moins violemment toutefois que nos âmes doivent se plier
Au diktat martelé
Pour distiller en nous la béate-attitude
Devenue force de loi, devenue profession de foi.
La coolitude ressemble à un bloc de gelée,
Lisse et inattaquable,
Dont le goût sirupeux ne doit qu’à la chimie,
Horrible magma sans forme du pseudo-bonheur permanent.
Tout le monde pareil ! Tout le monde content !
Peu importe le soma, c’est l’avénement d’Huxley...
Quant à moi. Au milieu de tout cela. Je refuse, je récuse,
L’accusation qui m’est faite
De grogner à plein temps.
Je ne serais pas de bonne humeur ?
Vrai ? Faux ? Et alors !
Je ne suis que de la bonne humeur !
Ma joie vit en rires, la gaieté me fait chanter,
La colère pousse des râles, rage ou douleur s’expriment en pleurs.
Quoi de plus humain ?
Mais tout cela ne peut vivre en nos pays.
L’auto-censure a frappé l’émotion d’interdit.
Indignation, empathie, volonté, énergie...
N’affichez rien ! Soyez de marbre !
Seul doit apparaître ce no-feeling d’automate souriant.
Et d’aucuns rajouteront sans ciller
Que la meilleure des cures anti-envies
Et de se contenter de ce que l’on a.
Slogan moral frappé du faux bon sens et lancé
Parfois par les soumis...
Plus souvent par les jolis gens bien mis.
Ceux-là qui ne manquent de rien,
Ceux-là qui te reprochent d’être tombé,
Alors que c’est de leur main même
Que dans tes jambes
Le bâton fut lancé.
Ton effort est brisé mais eux ne comprennent pas,
Sociétaires presse-bouton oublieux des saisons,
Des contraintes de leur rythme,
De la beauté de leurs mythes.
Car... Tout ! Tout de suite ! Tout le temps !
Voilà le seul désir de ces idolâtres,
Adorateurs zélés de la clim et des fraises en décembre.
Je ne dirais qu’une chose, je ne lancerais qu’un cri...
Soyez tous maudits peupliers de pépinières !
Poussez droits, sans tracas, vous n’êtes nés que pour être coupés.
Je parle de cœur, de raison et d'instinct...
Vous répondez norme sociale, confort et intestins....
Malgré cela... alors que secoué, ballotté,
Je serais toujours là.
Parce qu’en moi, dans mes veines, coule le sang du roseau.
Nez cassé, peau tannée, trop souvent fatigué,
Muni d’un franc sourire qui souffre peut-être d’être sans dents,
Je me fiche de ces gnons, je me fiche d’être laid,
Je m’en tape. Je suis en vie.
C’est le miroir qui me l’a dit !
Vu que moi je peux encore m’y regarder....

roseaupoe_me.png

Et pour les fans de manuscrits...

manuscritpoeme1b.png manuscritpoeme2b.png




A5.png

Sunday 20 May 2012

Death...

Mon stylo est vide... Mission accomplie. "A son stylo, le Palimisme reconnaisant !" / My pen is empty... Mission accomplished. 'For its pen, Palimism grateful !'


empty1.jpg

empty2.jpg

empty3.jpg




A5.png

Tuesday 8 May 2012

Slam

Il y a quelques mois, sur une radio publique, Palim entendait la présentation d’une exposition qui s’affichait ouvertement trop-subversive-à-donf’-affranchie-des-codes-en-fait-c’est-clair.... Et qui s’annonçait comme telle : «Aujourd’hui, l’esprit de la rue et du populaire est partout et gagne les institutions. L'art officiel ça suffit !»

Une déclaration qui précédait la présentation et l’analyse d’une oeuvre : «Un lapin qui clope ! yeah ! c'est le symbole d’une nouvelle réflexion sur l'urbanité contemporaine (sic) et politique (re-sic), traduites en énigmes colorées (re-re-sic), freudiennes... (re-re-re-sic)» (! : tous les (sic) on été rajoutés de la main de Palim).

Les questions ont alors surgies dans la tête de Palim : quelle rue ? quel peuple ? quel lapin ? Et c’est joyeusement intrigué qu’il s’est renseigné plus avant sur ce qui se présentait comme une mise à bas du système -même s’il ne saisissait pas bien le rapport avec le tabagisme animal. C’est qu’il est naïf le bougre ! Et naturellement, vous l’aurez deviné, il déchanta bien vite, découvrant qu’il ne s’agissait en réalité que d’une énième crise d’adolescence tardive de la part de ces pauvres créateurs qui subsistent misérablement dans des duplex du IIIe arrondissement de Paris.

Tout un laïus -évidemment jaloux, aigri et fielleux- est alors monté à l’esprit de l’escréatif made-in-quelque-part. D’autres diront qu’il a simplement vu rouge en considérant ces quartiers rose-saumon (! : notez la fine figure de style liée à l’actualité politique). Toujours est il qu’au lieu de pondre un long discours chiant et pontifiant, il a préféré écrire un slam, un genre qu’il n’apprécie guère mais ça fait moderne. Et accessoirement le fait que cela se déclame fournit une bonne excuse pour l’ouvrir !

Mais peu importe la forme tant que le fond continue à répondre au triptyque BEAU/UTILE/SIGNIFIANT (! : ceux qui suivent noteront la constance du bonhomme). Qui plus est, cela lui permettra de dropper son perso avec la compétence «rimailleur». Attention ! C’est long ! (A quand la bande son slamée ? Quand Palim aura retrouvé sa voix.)
etoiles.png

Chant du Pédant au Pédant
ou quand MegaStreetPaint (né Gaspard à Le Chesnay) éduque OneShotXXX (née Clotilde à Chantilly) ; ou (bis) quand «l’Art» devient une profession libérale réglementée

les modules à connaître sont simples : 
un joint un nichon du gore une tête de mort
et te voilà créatif, alternatif, productif. 
de quoi gagner ta place...
assurée... tête de gondole !

comment ? que dis-tu ? 
on ne veut pas de toi dans le programme ? 
le Ministère pinaille sur tes gammes !
pas grave demande donc au réseau,
ce qui compte c’est l’Ecole, 
pas le port-folio. 
et ceux qui ne vivent pas bellement des subventions
sauront te donner le nom des juteuses Fondations.

sois seulement digne de notre Populaire Art de Vivre
c’est lui qui te dira qui et comment suivre.
une heure de cours de cuisine à 200 euros
un week-end impro chez Capucine à Saint-Malo
ou la r’déco de l’appart’ des quartiers beaux.
t’y croiseras sûrement un autre charmant 
qui joue du piston au diapason. 

en espadrilles ou en chaussures vernies, 
l’essentiel c’est d’avoir l’air.  
accent pointu ou jargon assuré,
foin de l’esthétique ! ce qui compte c’est le BLA !

n’oublie jamais la parabole de l’architecte : 
«on fait tous le même cube, la même vitre, le même ciment.
aux pigeons à pognon... 
c’est le concept que tu vends.» 

et maintenant. causons méchants.
parfois tu entendras
qu’il paraît
qu’au lointain 
un plouc,
béotien,
plébéien,  
veut assurer son beurre 
en crachant son venin.
encore un, parmi mille autres,
qui voudrait être des nôtres.
ne doute pas
t’en fais pas
ne dit même pas son nom
ils sont tant à envier
et dis moi plutôt...
comment faire valoir
mes abattements fiscaux. 

pour finir, parlons coeur 
et n’oublie jamais, mais surtout jamais
que le mariage...
c’est sous contrat que tu dois le négocier.


Réponse du Ker à l’Antiquaire
ou quand le village à 70% de chômage rappelle qu’il sait lire et chanter

rien ne compte moins que de savoir
que si Mozart 
avait appris seul le clavier
c’est Kledermann 
qui sûrement, aurait atteint la postérité. 

c’est encore trop obscur ? tu gères pas ma culture ? 
foin d’hermétisme alors, 
on parle clair et sans besoin de crier trop fort. 
car jamais t’entends donc j’imagine l’écoute...
et je préfère causer à ceux qui sont présents. 
amis ou intrigués, ceux qui prennent le temps de s’arrêter. 
j’en ai même vu quelques uns me tendre la main
quand je me suis retrouvé dans le fossé. 
car on connaît la musique :
si certains ne connaîtront jamais le froid, 
c’est dans nos orgues que soufflent le vent mauvais.
ça nous apprend ensemble à danser et à chanter.

par contre, à Paris ou ailleurs, 
dans ces villes où fraierait le meilleur
résonne toujours le même écho, 
celui que brait chaque promo jusqu’à avoir sa place dans le bateau. 
quand je vois ça c’est à la méduse que je pense perso...
autant aux aristo qu’ont coulé le bateau 
qu’à la bestiole qui me pique la peau :
vu que les deux me donnent de l’urticaire.
et quand je les entend cracher sur l’art officiel, 
j’y vois surtout Claude tué par Néron, un paon tué par un autre paon, 
tandis que Spartacus continue d’attendre sur le perron. 
les baggies d’aujourd’hui ne sont jamais que le satin de demain. 
et ils ont beau jeu de s’afficher en rebelles, 
vu que c’est bel et bien à parrain
que seront dédiés décibels et graff-panel. 

au final ce n’est même plus agaçant, tellement sont ignorants.
créer, rêver, s’adapter, improviser...
c’est le lot commun quand t’es fauché. 
et quand le vintage les couvre de vieux habits, 
nous on reprise les mêmes par souci d’économie. 
être à la mode par nécessité... c’est-y pas l’pied ? 

j’irais bien jusqu’à nous comparer au vieux Monsieur Jourdain,
dire qu’on fait de l’art brut et naïf sans le savoir. 
mais lui voulait ressembler aux nobles pomponnés. 
alors qu’ici c’est fierté d’avoir les ongles enterrinés ;
des doigts noirs de terre ;
des doigts qui sentent le pâté.
car attention ! j’ai mis deux R à mon entériné !
y a rien là d’officiel. avis aux intéressés ! 
mais là encore la nuance leur aura échappé. 

restent tous les autres, ceux qui écoutent encore. 
ceux qui savent que ce n’est jamais bien gai 
quand personne ne vous regarde, quand personne ne vous hait, 
on se sent parfois bien seul à ne dessiner que pour ses yeux. 
mais la chose qui compte... 
est-ce d’être reconnu dans un cocktail garni
ou d’avoir le coffre réchauffé par toutes ces couleurs posées 
et qui coulent comme une eau pure
quoi qu’en diront les chantres de la véritable culture,
ces trois capitaines qui de vilaine,
traiteront par réflexe tous les environs. 

pour finir n’oublions pas, car c’est bien là l’extra,
que c’est sur les enseignes, 
sur ton CV de précaire, 
sur les murs de chez ta grand-mère, 
dans l’atelier du rude, 
sur un meuble, sur un ongle, 
badgé au col d’un manteau, 
ou chanté autour d’un bar... 
la poésie se compose partout. 
et ni chez les mécènes, 
ni dans les déductions d’impôts,
nulle part tu ne dois chercher la magie
ce n’est pas chez toi que tu dois la faire rentrer
mais bien l’en faire sortir... 
puisque c’est toi qui la crée !





A5.png

Saturday 21 April 2012

Citizen act

Pour célébrer les élections françaises de ce dimanche !

For celebrate the french elections of this sunday !

Carton_rouge2.png



A5.png

Monday 9 April 2012

Attention aux chiens !

Mieux vaut tard que jamais ! Mais les chiens de garde sont (cachés) partout... Et parfois nous ne les apercevons trop tard... / Better late that never! But watchdogs are (hidden) everywhere... And sometimes, we see them too late...

attention.gif

attentionauxchiens.jpg





A5.png

Wednesday 4 April 2012

Interlude #5 : Simply colors


Simplycolorstext.png

Simplycolorslarge.png

Cliquer pour agrandir / Click for enlarge

Simplycolorsframe.png



A5.png

Monday 13 February 2012

Lost Road



Valholl.png
Bois flotté, peinture acrylique, neige et verdure - Cliquez pour agrandir
Driftwood, acryilic paint, snow and greenery - Click to enlarge

etoiles.png
L'hiver frappe Europe...
Si fort que les greniers demeurent vides au-delà des saisons.
Certains pourtant espèrent et cherchent encore
Cet exotique paradis perdu promis à nos lendemains.
Car Munin a disparu et les crédules gardent foi
En cette orientale antique histoire,
Oublieux que le logeur, l'architecte, le promoteur,
Nous aurait foutu dehors.
Qui maintenant préfère lutter que de béer, débile ?
La patience du terrien, la fierté du guerrier,
Personne ne veut plus suer pour creuser son chemin.
Tant rêvent de 1000 chevaux oisifs dans leurs garages...
...de les possèder...
...d'uniquement les admirer...
Mais qui brûle de monter Rossinante ?
...à manger la poussière...
...à se tanner le cuir au froid soleil...
...à viser une destination véritable.
Comme tenter de rester droit, debout comme intégre.
Mal heureusement le commerçant a eu raison du combattant.
Les jeux du cirque ont tué les folles danses de foire.
Alors... Comme à l'habitude...
Le chemin du meilleur sera le plus raillé.
Au départ solitaire... au final si joyeux.




A5.png

Wednesday 16 November 2011

Interlude #3 : iCat

Quand le chat écrit... (cliquez pour agrandir) / When the cat writes... (click for enlarge)

parole_de_chat.png



A5.png

Sunday 21 August 2011

Music !

Calembour musical ! / Musical pun (apple is said "pomme" /pɔm/ in french)


pom3.png

Cliquer sur l'image pour écouter . Click on the image to listen.





A5.png

Tuesday 26 July 2011

Onomatopoesie ! Idiotisme ?

En tapant 'Palim' sur l'un des moteurs de recherche les plus populaires (pour sacrifier à l'expression dédiée), le premier résultat obtenu est celui-ci : Palim-Palim.

Pour les non germanophones, il s'agit de la musique que fait la clochette derrière la porte des épiceries de quartier -ou autres petits magasins qui ont survécu à la vague galopante des franchises. En bon français, cela donne 'Dringeling !' ou 'Dingueling ! Gueling !'. Ce son qui précède le 'Bonjour Monsieur ! Madame !' attendu (quand il est lancé ce qui se fait également rare - et après on se plaint de la disparition du petit commerce !!??!!).

Par ailleurs, en fouinant plus loin, on découvre que, Im deutsch (en allemand ^^) "onomatopée" se dit "onomatopoesie" (la preuve par Wikipedia !). Cela ne s'invente pas ! Qui a dit que les sonorités teutonnes n'étaient pas harmonieuses ???

Quel intérêt de ce post ? Aucun véritable. Mais à 4:00 AM il est toujours bon de se satisfaire d'une simple jolie sonorité. :)



A5.png

Friday 1 July 2011

L'Amour et les 4 éléments


S'agit-il d'un hommage rendu au funky groupe Earth Wind and Fire ? Non point ! Mais lorsque Palim peste (N.B. : attention ! calembour de bas niveau...) à la recherche d'une idée, quels meilleurs thèmes de récupération peut-on trouver que l'Amooouuur et l'Alchimie ? Thèmes abordés via leur face sombre évidemment car l'inspiration vient toujours aux amours malheureux (quand il est heureux, on se contente d'être joyeusement égoïste et on s'en tape de le faire partager, on le vit.)

LE FEU


‎...c'est l'histoire de l'incendiaire qui, pour minimiser sa pyromanie, assure avoir pissé sur le brasier pour l'apaiser et qui met tout sur le dos du bois sec en l'accusant d'être trop inflammable... et le bois crépite : "je voulais juste que tu construises un bel abri avec mes branches"....

L'EAU et LA TERRE


...l'innocence est trompeuse comme une jolie petite rivière de montagne... car quand l'orage s'abat, la voilà qui se transforme en un violent torrent de boue qui emporte tout et charrie un flot continu d'impuretés...

...on croit parfois que lorsqu'on touchera le fond, il suffira de donner un coup de talon pour remonter à la surface... mais on avait pas prévu la vase... avec le temps elle se transformera peut-être en sable fin, coulant, dont on pourra se libérer... ou elle deviendra une épaisse glaise digne d'un plot de ciment coulé autour de vos pieds...

...larmes et respiration ? est-ce utile de les retenir ?...

L'AIR


...un rot... un pet... pas joli, violent mais libérateur, qui soulage de ce qui pesait... un air vicié expulsé loin... pour ne plus l'avoir en soi... ou pour se retrouver éjecté, c'est selon... comme un souffle sur un tas de cendres...





A5.png

- page 1 of 2