Il y a peu, dans un élan de furiosité irréfrénable, Palim s'est décidé à réduire sa carte bancaire en morceaux...

Un acte militant ? Un moyen de protester contre la toute-puissante centralité du système financiaro-bancaire ? Une volonté d'échapper à l'analyse informatisée de son mode de consommation par les centrales d'achat ? Ou encore une tentative d'affronter les Illuminatis à travers leur arme et symbole qu'est la puce électronique ?

Non point... Foin de toutes ces basses motivations intellectuello-paranoïaques !

Une paire de ciseaux se trouvait simplement à portée de main de Palim lorsque sa CB se bloqua une énième fois au moment de payer... Aussi rageux que fauché, Palim s'est alors défoulé sur ce pauvre morceau de plastique. En effet, les banques, dans leur grande modernité ne sont désormais plus joignables que par téléphone et il n'est plus possible d'honnêtement enguirlander un malheureux employé derrière un guichet.

(Dans un même élan, Palim songea aussitôt à créer la Bank of Palimerica, basée sur le clou et la nèfle comme monnaies principales, projet qu'il inscrivit sur sa liste des choses à réaliser quand il sera Maître du Monde. Mais ceci est une autre histoire...)


VisaCut.jpg

Mais une fois jetés en vrac, les morceaux violemment découpés prirent une forme bien inquiétante en retombant sur la comptoir. Le démon de la monnaie, l'antique et anglophone Daemoney, apparut soudain, celui-là même dont Palim avait tant entendu parler sans jamais le rencontrer. La lumière froide du néon miroita sur le visage de ce diabolique smiley, qui parut ricaner : "Je suis toujours là... Tu ne te débarrasseras pas de moi si facilement... Gnark, Gnark, Gnark..."


Daemoney2.png





A5.png